Fédération PCF de Haute-Marne (52)

Fédération PCF de Haute-Marne (52)
Accueil
 
 
 
 

Conférence régionale à Vandœuvre-Lès-Nancy du 27 juin 2015

Résolution adoptée à la majorité par les 80 délégués réunis à Vandœuvre-Lès-Nancy le samedi 27 juin 2015

Élections régionales en région ACAL : créer une dynamique citoyenne

 

 

Les élections régionales seront cruciales, elles comportent deux enjeux majeurs :

• soit les régions seront au service de la solidarité et de l'égalité, soit elles seront au service de la compétitivité et des inégalités.

Les régions n'ont pas vocation à être des relais de la politique gouvernementale et européenne. Au contraire.

•  soit on construit une issue véritablement de gauche à la crise politique, soit c'est l'enfoncement dans une situation qui bloque tout espoir.

 

Le gouvernement Valls-Hollande persiste et signe dans une politique qui mène le pays droit dans le mur malgré les messages de désaveu envoyés par le peuple, ses défaites électorales, marquées par une abstention record. La soumission au Medef et à la finance laisse le champ libre aux destructions massives d'emplois alors que les aides aux entreprises n'ont jamais été aussi importantes.

La politique d'austérité, conjuguée à une réforme territoriale qui éloigne les lieux de décision des citoyens conduit à une attaque sans précédent des services publics. Elle anéantit toute ambition de prendre à bras le corps la question pourtant vitale de la transition écologique.

 

Cet échec, après celui du gouvernement Sarkozy-Fillon, fait le lit du Front National, dont les thèses, même déguisées derrière un discours pseudo-social, restent capitalistes, autoritaires, xénophobes, destructrices des droits des travailleurs et des liens de solidarité et de fraternité qui unissent les citoyens. Dans ce climat politique délétère, des calculs cyniques misent sur l'installation d'un tripartisme, où un FN banalisé et captant la colère, permettrait soit à la droite, soit au gouvernement actuel d'être élus en 2017 pour continuer la politique libérale exigée par les puissances d'argent et les dirigeants européens.

 

Dans sa résolution, le CN du 10 juin invite les communistes à construire des dynamiques politiques et citoyennes jusqu'aux urnes, qui mettent en échec la droite et l'extrême droite et amènent les possibilités de politiques publiques de grande envergure.

 

Les communistes de la région ACAL s'inscrivent dans cette ambition.

 

Nous voulons co-élaborer un pacte pour une région solidaire, citoyenne, démocratique, écologique.

 

Les élus communistes et du FDG, en Lorraine, en Champagne-Ardenne, ont participé, au sein des majorités de gauche de ces deux anciennes régions, à conduire des politiques utiles au bien-être, au développement solidaire et durable, nous ne voulons pas qu'elles soient bradées.

 

Aujourd'hui, il s'agit de permettre plus d'avancées dans les politiques régionales pour combattre les effets ravageurs des logiques libérales : mobiliser plus de moyens financiers, donner plus de pouvoirs aux citoyens.

 

Le projet que nous porterons devant les électeurs, notre influence et le nombre d'élus que nous obtiendrons seront déterminant pour cela.

 

C'est pourquoi, nous lançons dans notre région, comme au niveau national, un appel à toutes les forces du Front de Gauche, aux écologistes, Nouvelle Donne, aux militants, personnalités socialistes, acteurs sociaux, culturels, syndicalistes, qui cherchent à oeuvrer pour une alternative à gauche à élaborer une plateforme régionale et une liste de large rassemblement au 1er tour. Notre volonté sera, pour le second tour, de travailler à la fusion des listes capables de battre ensemble la droite et l'extrême droite et de mette en œuvre, si les conditions en sont créées, des politiques régionales répondant aux besoins populaires et des territoires pour lesquelles ils entendent prendre toutes leurs responsabilités.

 

C'est le chemin que nous proposons et auquel les communistes vont mettre toute leur énergie dans les semaines et les mois qui viennent.

 

La conférence régionale du 27 juin propose un bulletin de vote qui sera soumis au vote des adhérents de chaque département de la région. Ils pourront ainsi s'exprimer par ce vote entre le 1er et le 6 juillet.

 

                                                                                  Vandœuvre-lès-Nancy, le 27 juin 2015.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.